Les plus anciens bateaux de la Méditerranée ont été découverts en Italie. Ils ont 7 000 ans !

Les profondeurs du lac de Bracciano, dans la région du Latium, abritent les restes des plus anciens bateaux connus du bassin méditerranéen, selon un article publié dans PLOS ONE.1

Cinq bateaux découverts dans l’ancienne colonie de La Marmotta, à environ 35 kilomètres au nord-ouest de Rome, révèlent les compétences maritimes et les progrès technologiques en matière de navigation des communautés néolithiques en Italie.

Grâce à des examens effectués selon la méthode de datation au radiocarbone, il a été déterminé que les bateaux ont été construits entre 5 700 et 5 100 avant JC, soit il y a environ 7 000 ans. Différents types de bois, notamment le chêne, le hêtre, le peuplier et l’aulne, étaient utilisés dans la construction de ces bateaux.

Les bateaux, caractérisés par des techniques de menuiserie avancées et des conceptions fonctionnelles dans le contexte des conditions du Néolithique ancien, nous aident à comprendre comment les marins de l’Antiquité ont survécu. Les objets en bois en forme de T trouvés à côté des bateaux, qui servaient probablement à fixer des équipements maritimes, font partie des preuves que ces bateaux étaient utilisés non seulement dans les eaux intérieures mais aussi en haute mer.

CanoëMatérielLongueurLargeur
Marmotta 1Chêne
(Quercus sp.)
10,43 m
(34,4 ft)
1,15 m
(3,9 ft)
Marmotta 2Aulne
(Alnus sp.)
5,4 m
(17,8 ft)
0,40 m
(1,3 ft)
Marmotta 3Aulne
(Alnus sp.)
8,35 m
(27,4 ft)
0,58 m
(1,1 ft)
Marmotta 4Peuplier
(Populus sp.)
?0,65 m
(2,2 ft)
Marmotta 5Hêtre
(Fagus sylvatica)
9,5 m
(31,2 ft)
0,60 m
(1,1 ft)
Quelques caractéristiques des bateaux en forme de canoë.

Les auteurs de l’article affirment qu’il est difficile de déterminer les limites de la colonie de La Marmotta, sur la base des informations obtenues grâce aux fouilles archéologiques, il est donc possible qu’une grande partie de la zone n’ait pas encore été fouillée. Ils pensent également que si les recherches et les fouilles se poursuivent, de nombreux bateaux qui ont survécu jusqu’à nos jours pourront être retrouvés dans les profondeurs du lac de Bracciano.

La Marmotta et ses environs à l’époque préhistorique

À notre connaissance, les premiers hominidés sont arrivés dans la péninsule italienne il y a environ 850 000 ans.2 En revanche, les premières traces de l’existence de l’homo sapiens remontent au début du Paléolithique supérieur.3 Cependant, La Marmotta et la région environnante sont pauvres en termes de découvertes des périodes paléolithique et mésolithique. Par conséquent, les informations sur la période pré-néolithique de cette région sont limitées.

La période néolithique fait référence à l’époque de l’histoire humaine où le mode de vie des chasseurs-cueilleurs et des nomades a été abandonné au profit de l’agriculture et de la vie sédentaire. La période néolithique de la région du Latium, y compris La Marmotta, présente généralement des caractéristiques similaires à la période néolithique d’autres régions d’Italie.

Il est admis que la période néolithique du Latium a commencé vers 6000 avant notre ère et s’est prolongée jusqu’au 4ème millénaire avant notre ère. Les colonies du Latium étaient généralement établies sur les pentes des collines, près des rivières ou dans des vallées fertiles. Ces colonies contenaient souvent de simples maisons en pierre ou en briques crues.

On pense que La Marmotta est devenue un centre commercial vers la fin de cette période.

  1. Gibaja JF, Mineo M, Santos FJ, Morell B, Caruso-Fermé L, Remolins G, et al. (2024) The first Neolithic boats in the Mediterranean: The settlement of La Marmotta (Anguillara Sabazia, Lazio, Italy). PLoS ONE 19(3): e0299765. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0299765[]
  2. « Erano padani i primi abitanti d’Italia », Alice Danti, National Geographic, January 20, 2012[]
  3. « Fossil Teeth Put Humans in Europe Earlier Than Thought« , John Noble Wilford, New York Times, November 2, 2011[]