Nuit de Walpurgis dans le folklore européen: histoire et traditions

Nuit de Walpurgis dans le folklore européen: histoire et traditions

La nuit de Walpurgis, également connue sous le nom de nuit des sorcières, est une fête européenne traditionnelle. Son association avec la sorcellerie remonte à l’époque médiévale où l’on croyait que les sorcières se rassemblaient cette nuit-là pour tenir leur sabbat. Vu à travers une lentille scientifique, Walpurgis nght offre un examen captivant de la façon dont la religion, le folklore et l’identité culturelle se croisent. De plus, son association historique avec la sorcellerie offre un aperçu précieux de l’intérêt pour les traditions culturelles européennes. Ensemble, ces éléments font de la nuit de Walpurgis un sujet engageant pour l’exploration académique et l’étude culturelle.

Qu’est-ce que la nuit de Walpurgis?

La nuit de Walpurgis est un festival traditionnel d’Europe centrale/nordique célébré chaque année dans la nuit du 30 avril au 1er mai. Le nom dérive de sainte Walpurge, une missionnaire anglaise qui vécut en Allemagne au VIIIe siècle et fut canonisée le 1er mai. Cependant, on pense que le festival a des racines païennes.

Qui est sainte Walpurge?
Sainte Walpurge, née en 710 après JC en Angleterre, était une religieuse très respectée qui a consacré sa vie à l’enseignement, à la guérison des malades et à la propagation du christianisme. Après la mort de son père, elle rejoint ses frères pour se rendre en Allemagne et prêcher la foi chrétienne. Ils s’installèrent plus tard à Heidenheim où ils établirent un couvent, et sainte Walpurge continua à se consacrer à son œuvre religieuse. Après son décès en 779 après JC, ses restes ont été enterrés dans le monastère de Heidenheim. La fête de sainte Walpurge, célébrée le 1er mai, jour de sa canonisation, est devenue une fête religieuse importante en Allemagne et dans toute l’Europe.

Une brève histoire de la nuit de Walpurgis

Bien qu’il existe de nombreuses théories et légendes sur les origines de la nuit de Walpurgis, les universitaires et les historiens ne sont pas encore parvenus à un consensus. Certains érudits suggèrent qu’il s’agissait initialement d’une fête païenne, qui a ensuite été christianisée et associée à sainte Walpurge. Cependant, d’autres soutiennent qu’il est d’origine chrétienne et non païenne, affirmant qu’il a toujours été associé à sainte Walpurge et à sa vénération chrétienne.

Conformément à ce point de vue, dans certaines régions d’Allemagne, le 1er mai est célébré comme le jour de la sainte Walpurge, une fête chrétienne honorant la vie et les réalisations du saint. Cette journée de commémoration est observée avec des services religieux et des processions, reflétant ses contributions à la propagation du christianisme et ses œuvres d’enseignement et de guérison. Le jour de la sainte Walpurge est un moment de prière, de réflexion et d’action de grâce, et il est largement respecté et observé dans toute la communauté chrétienne.

Nuit de Walpurgis, nuit des sorcières, sabbat des sorcières
« Bloks Bergs Verrichtung » de Johannes Praetorius, 1668

Selon l’autre point de vue, les racines de la nuit de Walpurgis remontent à l’ancienne fête celtique de Beltane, célébrée le 1er mai de chaque année. Beltane était une époque où les frontières entre le monde physique et le monde spirituel étaient considérées comme minces, ce qui facilitait la traversée des esprits dans notre monde, tout comme pendant Samhain. Les gens avaient l’habitude d’allumer des feux de joie partout cette nuit-là et de faire des offrandes aux dieux pour assurer une récolte abondante l’année à venir.

Dans le folklore germanique, la nuit de Walpurgis était associée aux sorcières et aux mauvais esprits parcourant la terre à la veille du 1er mai. Les gens allumaient des feux de joie et faisaient du bruit pour effrayer ces forces malveillantes.

Au Moyen Âge, la nuit de Walpurgis était un moment où les gens se rassemblaient à la campagne pour célébrer l’arrivée du printemps. Après les longs mois d’hiver sombres et froids, il était temps de se lâcher et de s’amuser. Danser autour de feux de joie, chanter des chansons traditionnelles, boire de l’hydromel et de la bière étaient les formes de célébration les plus populaires.

À partir du XVIIe siècle, la nuit de Walpurgis est associée à la sorcellerie et au diable dans certaines sociétés. L’Église catholique célébrait depuis longtemps les fêtes des saints, dont celle de sainte Walpurge. Cependant, avec la montée du protestantisme, la vénération des saints était considérée comme idolâtre. Les autorités protestantes ont commencé à associer la nuit de Walpurgis à la sorcellerie, et la fête est devenue un symbole de paganisme et de rébellion contre l’Église.

Au 19ème siècle, la nuit de Walpurgis a connu un regain de popularité dans le cadre du romantisme. Les artistes et les écrivains étaient fascinés par les racines païennes de la fête et y voyaient un moyen de se connecter à leur patrimoine culturel. Ils ont écrit des poèmes et des histoires sur ses traditions. Au fil du temps, la nuit de Walpurgis est devenue un symbole des mystères du surnaturel.

Comment la nuit de Walpurgis est-elle célébrée ? Traditions à travers l’Europe

Bien que les traditions de la nuit de Walpurgis puissent varier d’un pays à l’autre, elles sont largement similaires les unes aux autres.

En Allemagne, la nuit de Walpurgis est célébrée avec la coutume de Hexentanz (danse des sorcières) dans les montagnes du Harz, où les gens se rassemblent autour d’un feu de joie et dansent sur de la musique. La célébration est liée à la croyance que les sorcières et les mauvais esprits parcouraient la Terre cette nuit-là et que le feu était destiné à conjurer leur influence malveillante.

En Suède, la nuit de Walpurgis est un jour férié qui marque le début du printemps. La célébration comprend l’allumage de feux de joie et le chant de chants traditionnels. Le festival le plus grand et le plus célèbre a lieu à Uppsala, où des milliers de personnes se rassemblent pour écouter des discours, assister à des spectacles et allumer des feux de joie.

Nuit de Walpurgis en Suède
Photo: David Castor (Ringsjön, Suède)

En Finlande, la nuit de Walpurgis s’appelle Vappu, et c’est l’un des festivals les plus importants de l’année. Les gens portent des casquettes et des salopettes blanches traditionnelles d’étudiants, et ils se rassemblent dans les rues pour boire du sima (un type d’hydromel) et manger du tippaleipä (un type de gâteau).

En Estonie, la nuit de Walpurgis s’appelle Volbriöö. Les gens allument des feux de joie et se rassemblent dans les parcs et les places publiques pour chanter et danser. Dans certaines parties de l’Estonie, la célébration comprend une coutume appelée « éloigner l’hiver » où les gens se déguisent en sorcières et défilent dans les rues.

En République tchèque, la nuit de Walpurgis s’appelle Valpuržina noc, et c’est une célébration de l’arrivée du printemps. La célébration comprend également la coutume de brûler des effigies de sorcières, censée symboliser le bannissement de l’hiver et des mauvais esprits.

En Lettonie, la nuit de Walpurgis est appelée Valpurģu nakts, et c’est une célébration de la résurrection de la nature. Les gens se rassemblent pour chanter et danser, et ils participent également à la coutume de se balancer sur des balançoires. La tradition symbolise le balancement du soleil plus haut dans le ciel, et on pense qu’elle apporte chance et fertilité.

Nuit de Walpurgis en littérature, musique et arts visuels

La nuit de Walpurgis a laissé un impact durable sur différentes expressions artistiques telles que la littérature, la musique et les arts visuels. De nombreux artistes se sont inspirés des thèmes surnaturels et mystiques associés au festival, qui ont été représentés sous différentes formes et styles à travers l’histoire. Par exemple, le mouvement romantique dans la littérature et l’art du XIXe siècle, qui mettait l’accent sur l’émotion, l’imagination et la beauté de la nature, comprenait souvent des références au folklore et aux traditions païennes, y compris la nuit de Walpurgis. Ceci est illustré dans les œuvres d’écrivains célèbres tels que Goethe et Hoffmann, qui ont incorporé les thèmes de la sorcellerie et des événements surnaturels dans leurs œuvres littéraires.

Dès le XIXe siècle, la nuit de Walpurgis a influencé le monde musical. En 1843, le célèbre compositeur allemand Felix Mendelssohn composa une cantate intitulée « Die erste Walpurgisnacht », inspirée des origines païennes du festival. Basée sur un poème de Goethe, la cantate raconte l’histoire de païens qui se rassemblent dans les bois pour célébrer la nuit de Walpurgis et leur résistance contre l’oppression chrétienne. La cantate est largement considérée comme l’une des plus belles œuvres de Mendelssohn.

La nuit de Walpurgis a également influencé le monde des arts visuels, inspirant les artistes à créer des œuvres qui capturent les éléments mystiques et surnaturels du festival. À travers différents styles et techniques, les artistes ont représenté les thèmes associés à la nuit de Walpurgis, tels que la sorcellerie, les rituels païens et la célébration du printemps. Albrecht Dürer, Ernst Barlach et Hermann Hendrich font partie des artistes notables qui ont des œuvres la nuit de Walpurgis.

  • « Walpurgis Night« , Encyclopaedia Britannica, britannica.com, April 28, 2023
  • « Night of the Witches: Folklore, Traditions & Recipes for Celebrating Walpurgis Night », Linda RAEDISCH, Llewellyn Worldwide, ISBN: 9780738728162
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments