168 autres géoglyphes mystérieux ajoutés au sud du Pérou

168 autres géoglyphes mystérieux ajoutés au sud du Pérou

Il a été annoncé que 168 nouveaux géoglyphes, principalement des figures humaines et animales, ont été découverts dans le sud du Pérou.

L’annonce de la découverte a été faite par l’Université de Yamagata au Japon le 9 décembre 2022.1

Géoglyphe: Motifs généralement plus grands que 3-4 mètres et créés sur le terrain de diverses manières.

Selon le communiqué, une équipe de recherche dirigée par Masato Sakai, professeur d’anthropologie culturelle et d’archéologie andine, a découvert 168 nouveaux géoglyphes près de Nazca, dans le sud du Pérou. La recherche, menée en collaboration avec l’archéologue péruvien Jorge Olano, est basée sur des études de terrain et des photographies aériennes de juin 2019 à février 2020.

Yamagata University

Selon un communiqué de presse de l’Université de Yamagata, les géoglyphes auraient été créés entre 100 avant JC et 300 après JC, soit il y a environ 1700 à 2100 ans. La raison la plus importante pour laquelle les géoglyphes n’ont pas disparu pendant tant d’années est les conditions météorologiques sèches et sans vent qui prévalent dans la région.

En 2018, 190 géoglyphes avaient été découverts lors d’enquêtes sur le terrain dans la région, avec l’aimable autorisation du ministère péruvien de la Culture. Ainsi, le nombre total de géoglyphes découverts a atteint 358.

Yamagata University

La plupart des géoglyphes sont de type positif

Les études divisent les géoglyphes en deux groupes selon la méthode de leur création : type linéaire et type de relief. Les géoglyphes de type linéaire sont créés en creusant la surface. Ce type de géoglyphe est également appelé géoglyphe négatif. Dans le type relief (géoglyphe positif), le motif est formé en combinant des matériaux qui contrastent avec la couleur de la surface.

Les lignes de Nazca découvertes précédemment étaient de type linéaire (négatif). Cependant, seuls cinq des géoglyphes récemment découverts sont de ce type. Les 163 géoglyphes restants sont tous constitués de motifs de type relief (positif) et mesurent généralement moins de 10 mètres de diamètre. Beaucoup d’entre eux peuvent être vus du sol.

Les incertitudes sur le but de la fabrication des géoglyphes perdurent. Il n’y a pas encore de consensus parmi les chercheurs. Certains associent les géoglyphes à l’eau, tandis que d’autres pensent qu’ils ont peut-être été dessinés à des fins astronomiques ou rituelles.

Les lignes peuvent être en danger

Les scientifiques craignent que les lignes de Nazca ne soient endommagées dans un proche avenir par l’érosion, la pollution et le tourisme. De nombreux archéologues pensent que les conditions climatiques changeantes dues au réchauffement climatique affecteront également les lignes de Nazca. La profondeur des lignes de Nazca est d’environ 10 à 30 cm. Par conséquent, il est indiqué que les lignes ne sont pas protégées contre d’éventuelles fortes pluies.



  1. « 168 New Geoglyphs Discovered on the Nasca Pampa and Surrounding Areas« , Yamagata University, December 9, 2022^
Subscribe
Notify of
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments